Leadership d’entreprise : 14 caractéristiques d’un bon leader

Les grandes entreprises ne cherchent plus de patrons. Dans leurs recherches de nouveaux talents, les leaders sont les plus recherchés. Plusieurs études ont montré que la productivité augmente lorsqu’il y a un bon leadership d’entreprise, c’est-à-dire l’application d’un processus par lequel l’entreprise peut influencer les autres pour atteindre les objectifs.

Dans cet article, nous abordons en profondeur l’importance du leadership et ce qui définit un bon leader avec une approche pratique, car nous sommes convaincus qu’un leader naît mais se fabrique aussi.

Qu’est-ce que le leadership d’entreprise?

Avant de passer à l’action, nous devons être clairs sur la base du concept et pour cela, nous nous tournons vers la définition du célèbre psychologue et écrivain brésilien Idalberto Chiavenato, spécialisé dans le domaine de l’administration des entreprises et des ressources humaines :

“[El liderazgo] Le leadership est un processus dans lequel le leader exerce sa capacité à influencer et à diriger un groupe de personnes, en les motivant àtravailler avec enthousiasme à la réalisation des objectifs de l’organisation”.

Toutefois, selon John Maxwell, conférencier et écrivain américain, le leadership en entreprise peut également être défini sur la base d’autres critères :

Les bons leaders sont ceux qui amènent les groupes de travail et les équipes qu’ils dirigent à atteindre un niveau de performance supérieur”.

Le leadership peut être défini de plusieurs points de vue, mais nous pourrions dire qu’il s’agit d’un ensemble de compétences managériales qu’un individu possède au sein d’une entreprise pour intervenir dans la manière d’être ou de procéder d’un groupe de travail, en le faisant agir avec enthousiasme vers la réalisation de ses objectifs, en améliorant la production de l’entreprise.

Pourquoi est-il important de choisir un bon leader ?

Un bon dirigeant est capable de conduire l’entreprise vers la réalisation de ses objectifs et, parmi ceux-ci, d’améliorer la productivité. Selon une enquête de l’Institute for Corporate Productivity, 76 % des entreprises associent un bon leadership à la croissance de la productivité.

En outre, selon diverses études, 30 à 40 % des résultats commerciaux d’une entreprise dépendent de l’environnement de travail, et sur ce pourcentage, plus de 70 % sont déterminés par le style de gestion de l’entreprise.

Le leadership d’aujourd’hui change la hiérarchie typique dans laquelle les employés doivent servir leurs patrons à un rôle inverse, dans lequel les patrons servent leurs employés, en dirigeant et les guidant efficacement.

Dans le monde des affaires, la responsabilité des entreprises est généralement conçue comme la réalisation d’objectifs visant à maximiser les bénéfices pour les parties prenantes et les actionnaires, mais il existe une autre vision, plus profonde, et c’est là que le leadership de service (Aussi appelé leadership-serviteur) entre en jeu.

Ce type de leadership nous rend responsables de notre propre comportement envers les employés, créant ainsi une équipe plus heureuse, plus productive et plus performante.

Par conséquent, la présence de bons leaders dans une organisation garantie une efficacité maximale de la production.

Caractéristiques d’un bon leader

Quelles sont les qualités qu’un bon leader doit avoir ? S’il est vrai que toutes les entreprises ne trouvent pas les mêmes caractéristiques dans la figure d’un leader, il existe néanmoins des traits communs :

1. Bonnes capacités de communication

Un bon leader doit communiquer efficacement avec son équipe, en exprimant ce dont il a besoin, ce qu’il veut réaliser, ainsi qu’en transmettant les indications et ses motivations pour prendre certaines décisions.

« L’art de la communication est le langage du leadership. Si vous voulez être un leader, vous devez être un présentateur qui établit un lien avec le public et délivre un message mémorable ».

James Humes, rédacteur de discours présidentiels américains.

2. Bonnes capacités de motivation de l’équipe

Il n’y a pas de leadership sans motivation; le leader motivé et motivant est essentiel dans une entreprise.

La capacité à motiver contribuera à créer un environnement de travail parfait pour augmenter la productivité, dans lequel les travailleurs seront plus motivés et heureux, ce qui diminuera les malaises et l’absentéisme.

Si vous voulez augmenter la motivation de vos employés, nous vous recommandons de les impliquer dans les objectifs de l’entreprise, par exemple en leur transmettant tous les objectifs à atteindre et, une fois ceux-ci atteints, en leur communiquant les résultats obtenus. De cette façon, leur travail prendra tout son sens et leur désir d’atteindre les objectifs futurs augmentera.

D’autre part, au-delà du salaire, un autre élément fondamental de la motivation d’un employé est de sentir qu’il apporte une valeur ajoutée à l’entreprise et que son effort est reconnu.

3. Charisme

Un leader charismatique est une personne qui sait convaincre, qui attire, qui sait diriger ses employés avec le sourire pour qu’ils puissent facilement faire leur travail.

Voici quelques conseils pour augmenter son charisme et son influence :

  • Répondez rapidement, sans hésitation. Une étude menée par William von Hippel à l’université du Queensland a montré que les personnes qui répondent plus rapidement ont tendance à être plus charismatiques.
  • Bougez vos mains pendant que vous parlez. . Les gestes peuvent également vous aider à vous faire entendre et à convaincre les autres, comme l’explique Allan Pease, expert en langage corporel :

Notre interlocuteur s’engage jusqu’à 40% plus avec notre message si, lorsque nous bougeons la main, nous tenons la paume vers le haut ou vers lui, par rapport à la paume vers le bas.

4. Enthousiasme

Qui n’aime pas travailler avec des collègues positifs et agréables ? N’oubliez pas que l’enthousiasme est contagieux. Le leader doit être capable de transmettre la sécurité et la confiance à ses travailleurs, et cette capacité lui permet de créer un environnement de travail agréable.

« L’environnement de travail affecte près de 20% de la productivité d’une entreprise. »

Roberto Lun, professeur et maître de conférences en gestion d’entreprise à l’Universitat de València.

Quelques conseils pour améliorer l’environnement de travail :

Adaptez le lieu de travail, tant au niveau de l’équipement et de l’aménagement que de la décoration.

Vous devez créer une atmosphère agréable, par exemple avec des tableaux blancs où les travailleurs peuvent partager des idées et des commentaires, des images inspirantes, ainsi que des sensations de marque à travers différents attributs.

Proposez des horaires de travail flexibles dans la mesure du possible.

Permettez aux employés de choisir les meilleurs horaires de travail, en fonction de leur productivité, afin de parvenir à un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Si vous souhaitez mettre en place des horaires flexibles dans votre entreprise, vous pouvez utiliser une plateforme ou un logiciel pour quantifier les heures travaillées par chaque employé, comme, par exemple, Bizneo, qui vous permet de voir les heures travaillées, les heures supplémentaires, le temps passé à faire chaque tâche, entre autres.

Reconnaissance des travailleurs.

Se rapprocher des employés et gagner leur confiance est l’une des principales tâches pour favoriser un bon environnement de travail.

Un bon leader remercie son équipe et reconnaît les mérites de chacun. Selon une étude de PwC, les employés qui ont une plus grande confiance sont 50 % plus productifs et 76 % plus engagés.

5. Capacité à résoudre

L’une des caractéristiques les plus importantes d’un bon leader est sa capacité à résoudre les conflits, c’est-à-dire à être capable de résoudre les problèmes qui entravent le développement du travail d’équipe.

6. Organisation et capacité à gérer les ressources

Il est essentiel de disposer d’une bonne capacité de planification et de coordination des ressources , tant humaines que matérielles et temporelles.

7. Compétences en matière de négociation

Un leader est capable de persuader les autres, de créer des relations bénéfiques avec ses collaborateurs, clients et fournisseurs. Pour atteindre l’objectif souhaité dans une négociation, la maîtrise de diverses techniques de négociation est cruciale. 

8. Créativité

Il s’agit d’un élément très important du développement du leadership. Le leader est celui qui ose être créatif et pousse au changement à la recherche de nouvelles directions pour transformer et améliorer une situation. Pour développer sa créativité, il faut savoir laisser de côté la peur de l’échec ou le jugement des autres pour éviter les blocages, se donner le temps de réfléchir et être partisan de la mise par écrit de toutes ses idées.

9. Discipline

Afin d’atteindre les objectifs fixés, le leader doit transmettre l’exigence non seulement à ses collaborateurs mais aussi à lui-même, en gagnant par ses actions la confiance de son équipe. Le leader ne doit pas demander à ses employés quelque chose qu’il ne ferait pas ; il doit montrer l’exemple.

10. Écoute active

Un bon leader doit écouter les travailleurs en concentrant toute son attention sur ce qu’ils disent. L’objectif de l’écoute active est de comprendre pleinement le message, y compris les sentiments, c’est-à-dire d’écouter au-delà des mots, en accordant une attention particulière à la communication non verbale.

Pour améliorer votre écoute active, nous vous recommandons de paraphraser, par exemple en résumant ce qui vous a été dit avec vos propres mots, montrant ainsi votre intérêt et vérifiant que vous avez bien compris.

Un autre conseil est de poser des questions au travailleur lorsqu’il vous explique quelque chose. Cela vous permettra d’obtenir plus d’informations, ainsi que le contexte ou les détails spécifiques du sujet et de ses préoccupations.

11. Honnêteté

Le dirigeant d’une entreprise doit toujours dire la vérité. Un bon leader est une personne honnête et transparente, surtout lorsqu’il s’agit de diriger les autres. Pour que le travail soit fait, le leader doit être clair sur les objectifs fixés.

Selon une étude réalisée par Geckboard, 80 % des employés souhaitent que leur patron partage avec eux davantage d’informations sur les activités de leur entreprise. En fait, selon le même rapport, 25 % des personnes interrogées connaissent quelqu’un qui a quitté son emploi en raison d’un manque d’informations.

La transparence permet aux employés de connaître la direction prise par leur entreprise et de mieux définir leur champ d’action. Les informations qu’ils reçoivent, qu’il s’agisse de résultats, de stratégies ou de tout autre sujet lié à l’entreprise, leur permettront de mieux accomplir leurs tâches, mais aussi de comprendre l’ensemble du projet et le pourquoi des actions menées.

Juan Ferrer, consultant, formateur et coach, estime que les employés qui connaissent toutes les informations et les projets de l’entreprise peuvent être la clé de l’amélioration de l’entreprise.

« L’expérience me montre que si vous demandez et impliquez les employés dans le changement, ce sont eux qui le mènent. »

12. Vision

Pour devenir un bon leader, il faut avoir une vision à long terme, penser à l’avenir, être capable de détecter les opportunités et d’anticiper les menaces potentielles.

Pour ce faire, le dirigeant doit avoir une connaissance approfondie de l’entreprise, de ses stratégies et objectifs, de son environnement, des tendances et de l’évolution de son secteur, et avoir une attitude de formation continue, en lisant des livres et en demandant conseil à des experts lorsque cela est nécessaire.

13. Capacité à prendre des décisions

Un bon leader doit être capable de prendre des décisions de manière efficace et judicieuse, sans arbitraire.

Au moment de prendre des décisions, il faut connaître le problème ou la situation à laquelle on est confronté, savoir où l’on se trouve et où l’on veut arriver.

Il est important de se rappeler qu’il n’y a pas toujours une seule bonne option. En tant que leader, vous devez faire preuve d’objectivité pour évaluer toutes les options possibles, afin de vous rendre compte qu’il y a plus d’alternatives que vous ne le pensez à première vue.

Une fois que vous avez trouvé les différentes options, nous vous recommandons d’analyser les avantages et les inconvénients de chacune d’elles. Plus vous aurez pris de décisions, plus vous aurez d’expérience, et plus vous pourrez l’utiliser pour vous améliorer.

Vous pouvez noter les décisions similaires que vous avez prises dans le passé et analyser leurs résultats afin d’utiliser cette expérience pour vos décisions futures. Il est nécessaire de préciser que cette méthode peut conduire le leader à freiner sur la base de mauvaises expériences. Ce n’est pas l’idée, nous voulons dire que vous devez comparer les situations et en tirer des enseignements.

14. Bonne réputation

Les compétences en matière de leadership et la bonne réputation d’un dirigeant présentent de multiples avantages pour l’entreprise. Selon une enquête de Weber Shanswick, les cadres supérieurs attribuent 45 % de la réputation de leur entreprise et 44 % de sa valeur marchande à la réputation de leur PDG.

5 compétences communes en matière de leadership d’entreprise

Clarifiez et renforcez la nécessité de servir les autres

Les leaders enseignent aux membres de leur équipe par leurs paroles et leurs actions et encouragent les travailleurs à mettre de côté leurs comportements égoïstes en faveur du service aux autres.

Savoir écouter et observer attentivement

Les dirigeants doivent écouter les employés et solliciter leur participation, leurs idées et leurs commentaires. Au fil du temps, ils apprendront à connaître la vision du monde de chacun de leurs employés, et adapteront leur approche du leadership en conséquence.

Assumez la responsabilité de ses actions et responsabilisez les autres

Personne n’est parfait et nous faisons tous des erreurs, même les meilleurs dirigeants. Dans cette optique, les leaders s’efforcent d’imposer des normes de travail élevées, une qualité de service et un alignement des valeurs au sein de l’équipe en se tenant pour responsables et en donnant à leurs employés les moyens de travailler de manière plus responsable et plus critique.

Agir comme un mentor désintéressé

Il s’agit d’aider et de guider les employés pour qu’ils acquièrent des compétences essentielles qui amélioreront leurs performances et leur développement.

Montrer de la constance

Il est essentiel de se rendre compte qu’une ou deux conversations ne suffisent parfois pas à provoquer le changement que vous recherchez dans l’état d’esprit d’un employé.

Le leadership implique d’être constant et d’investir autant de temps que nécessaire pour éduquer et inspirer les pratiques de leadership de service aux membres de l’équipe.

Comme vous pouvez le constater, le leadership est indispensable dans le monde des affaires. Une entreprise qui n’a pas un bon dirigeant qui sait motiver son équipe ne pourra pas se développer et, bien sûr, si elle se développe, elle le fera beaucoup plus lentement.

N’oubliez pas qu’un travailleur heureux dans son environnement de travail atteint plus rapidement les objectifs fixés, ce qui augmente les bénéfices et améliore l’image de l’entreprise, tant en interne qu’en externe. Elle rend également l’entreprise plus compétitive.

« Les ventes d’une entreprise dont les employés sont plus heureux augmentent de 37 % et la productivité de 31 % ».

Shawn Anchor, chercheur à l’université de Harvard.

L’application du leadership de service contribuera au développement de votre équipe, vous permettant d’atteindre l’excellence et la réussite professionnelle beaucoup plus rapidement.

¿Te resultó interesante este artículo? ¡Compártelo con tu red!